Mobile World Congress 2017 : que retenir des annonces et des tendances ?

Publié le 20 mars 2017

C’est un nouveau festival technologique qu’a connu Barcelone avec le Mobile World Congress (MWC) vers lequel ont afflué les entreprises, journalistes et ingénieurs les plus influents du monde. Il a certes été marqué par des annonces notables en matière de téléphonie mobile, avec notamment le retour étonnant de certaines marques emblématiques qui semblaient avoir rejoint les oubliettes de l’histoire. Mais la téléphonie mobile n’est plus la seule star du salon. Cette dernière édition a aussi fait la part belle à la 5G et à l’Internet des Objets (IdO), les moteurs de la nouvelle génération d’appareils mobiles. L'analyse de Rémi de Fouchier, vice-président, Solutions mobiles et IdO, Gemalto.

L’année du grand retour

Si vous aviez dit à quelqu’un il y a un an que les téléphones de Nokia et de BlackBerry reviendraient en force, il ne vous aurait certainement pas cru. Nokia, ex-détenteur du titre de premier fabricant mondial de téléphones, se concentrait depuis 2014 sur les réseaux, et BlackBerry s’etait repositionné en tant que spécialiste de la cybersécurité. Cela étant, au MWC de cette année, HMD Global, qui détient désormais les droits nécessaires pour fabriquer des téléphones estampillés Nokia, a annoncé une mise à jour du légendaire Nokia 3310. Pendant ce temps, BlackBerry y présentait son nouveau smartphone Android.

La voiture connectée part à l’assaut du grand public

Mauvaise nouvelle pour les pilotes de Formule 1 en herbe : le MWC 2017 a montré à quel point les conducteurs allaient devenir beaucoup moins importants pour le fonctionnement d’une voiture, l’Internet des Objets (IdO) et l’intelligence artificielle prenant le relais. L’une de nos innovations préférées est la première super voiture sans conducteur capable d’atteindre une vitesse de 320 km/h. Construite par Robocar, cette voiture est dotée d’une combinaison de capteurs et de puissantes caméras. Son fonctionnement est guidé par des algorithmes, ce qui signifie que des informaticiens peuvent façonner l’avenir des courses plutôt que des champions comme Lewis Hamilton.

Au fil du développement du socle technologique de la voiture connectée et des nouveaux business models associés, l’industrie automobile a évolué vers ce que l’on appelle la Nouvelle mobilité. Ici, l’un des grands thèmes est la personnalisation complète de la voiture connectée en la reliant à la vie numérique du conducteur ou du passager. Une évolution notable est la clé de voiture virtuelle (Virtual Car Key, VCK), premier exemple où la clé, en tant qu’élément de l’identifiant numérique de la voiture, devra être stockée en toute sécurité sur le téléphone de l’utilisateur final. L’ouverture d’une voiture et le démarrage de son moteur étant indispensables dans le cadre d’une application de mobilité complète, nous devrions voir un grand nombre d’autres développements dans ce domaine au cours des 12 prochains mois.

Intelligence artificielle

Au MWC, l’intelligence artificielle n’était pas limitée aux voitures. Elle était également présente dans de nombreux autres domaines. Les futurs téléphones de nombreux fabricants promettent des versions plus avancées des assistants virtuels tels que Siri et Cortana, qui tireront des enseignements des habitudes de leurs utilisateurs. Ailleurs, l’opérateur O2 a annoncé son recours à l’intelligence artificielle pour gérer le service client afin d’accélérer les processus tout en réduisant les coûts. De même, Samsung a annoncé son intention d’utiliser un bot d’intelligence artificielle pour former les équipes de vente à la gestion des demandes des clients. De toute évidence, les entreprises reconnaissent la capacité de l’intelligence artificielle à non seulement améliorer l’expérience utilisateur, mais aussi à rationaliser les opérations et à améliorer le parcours client.

Le potentiel de la 5G et de la ville intelligente

La 5G représente la nouvelle génération de normes de télécommunications marquant le début d’une nouvelle ère pour la connectivité et les infrastructures intelligentes. Bien que nous soyons encore loin de la large disponibilité de cette technologie, bon nombre d’annonces ont été faites au MWC sur les communications automatiques optimisées par l’Internet des Objets et sur les réseaux LTE Cat NB-IoT, technologies qui ouvrent la voie à la 5G.

La 5G jouera un rôle très important dans le domaine des technologies de ville intelligente porteuses de gains d’efficacité et d’effets positifs sur l’environnement. Avec des milliards de capteurs embarqués, les gouvernements et les entreprises seront mieux à même de contrôler les émissions de carbone et les niveaux de pollution. Lors du salon, AT&T et GE ont annoncé un partenariat visant à proposer aux villes, en Amérique du Nord et centrale, une technologie IdO écologique. Des nœuds de capteurs intelligents alimenteront une nouvelle génération de systèmes d’éclairage public qui seront entièrement intégrés dans les mâts d’éclairage. Les municipalités pourront ainsi utiliser les mâts existants et les équiper de luminaires LED à faible consommation d’énergie.

Nous sommes allés un peu plus loin dans ce domaine avec la démonstration d’une solution d’éclairage urbain et de chargement de voiture électrique qui utilise des capteurs intelligents pour transformer les lampes urbaines en plates-formes intelligentes. Cette solution permet non seulement de réduire de 50 à 80 % la consommation d’énergie grâce au réglage de l’intensité de la lumière en fonction des besoins, mais aussi d’utiliser les lampes pour indiquer aux conducteurs et aux piétons les places de stationnement ou les bornes de chargement disponibles. Fondée sur les mêmes principes, la technologie 5G peut être appliquée à la gestion de la circulation, du stationnement et des déchets pour améliorer la gouvernance des villes et les rendre plus écologiques.

Bien sûr, pour que la ville intelligente fonctionne, l’infrastructure sous-jacente doit être intelligente et sécurisée. Par exemple, pour qu’un système d’éclairage public fonctionne, une connexion sécurisée doit être établie entre les lampes et le système de contrôle central. C’est un processus complexe, qui présente le risque qu’une faiblesse non détectée dans un élément compromette la sécurité de l’ensemble du système. Les concepteurs d’infrastructures critiques et de solutions pour la ville intelligente doivent donc étudier de très près les réseaux et systèmes qu’ils connectent et aborder la question de manière globale, que leur projet porte sur la gestion du stationnement, de la circulation ou des déchets.

Pour conclure, il est clair que le MWC17 n’était pas seulement consacré à la téléphonie mobile. Malgré l’importance accordée par certains aux annonces des produits de Nokia et BlackBerry, le MWC a été une vitrine pour les solutions de connectivité IdO de l’avenir : 5G, ville intelligente et transport connecté. Le salon ayant fermé ses portes jusqu’à l’année prochaine, les gouvernements et autres parties prenantes clés devront continuer à collaborer sur les meilleures façons de connecter, sécuriser et monétiser leurs stratégies IdO pour assurer leur succès dans les années à venir. 



Copyright © 2017 ITRmanager - All right reserved