Tribunes

Florange Telecom

L'approche radicaliste de l'architecture du Web : l'assembleur

Big Dataxe

Le Big Data individuel

La comptine du cloud

Toute les tribunes

La vidéo du moment
Actualité marchés verticaux

Les notaires adoptent la lettre recommandée électronique de Maileva

par arnaud
le 13/09/2017 à 11:28

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Celia Jay
le 21/08/2017 à 10:35

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Francois PAPON
le 11/08/2017 à 11:59

Capgemini améliore sa marge

par lecteur-itrnews
le 10/08/2017 à 03:51

Avast rachète Piriform (Ccleaner)

par MichelWer
le 08/08/2017 à 05:15

Rechercher
Services
Logo_abonn Job Les derniers communiqués de presse Proposer un communiqué de presse
Fils RSS : Top 10 quotidien

Digital Workplace : de sérieux obstacles demeurent

vendredi 25 août 2017

Selon le rapport Digital Workplace Report: Transforming Your Business publié par Dimension Data, 60% des entreprises européennes n'ont toujours pas défini de stratégie claire sur le déploiement des nouvelles technologies sur le lieu de travail et la création d'une digital workplace. 

Et si la culture d'entreprise était l’un des obstacles au déploiement d'un espace de travail numérique ? "Bien souvent, la technologie et la culture d'entreprise inhibent l'évolution des habitudes de travail au lieu de les encourager" note Krista Brown, vice-présidente en charge de l'informatique des utilisateurs finaux chez Dimension Data. Les participants à l’étude notent que la principale barrière à une adoption réussie de nouvelles habitudes de travail réside dans les technologies d’information et de communication mises en place, ainsi que dans des problématiques d'ordre organisationnel. « La complexité de l'infrastructure informatique existante peut, en effet, représenter une entrave majeure à la mise en œuvre de nouveaux outils de collaboration et de productivité, qui sont essentiels à la flexibilité du travail. Les transformations sont réussies lorsque le service informatique travaille main dans la main avec les chefs de service » ajoute Krista Brown.

Mais au fond, la mise en place d'une digital workplace répond à quel besoin ? En Europe, les entreprises mettent l'accent sur les bénéfices à destination des salariés :

Les nouveaux besoins en termes de flexibilité et de mobilité contribuent également à transformer l’espace de travail qui devient virtuel et nécessite de nouveaux outils. Ainsi, 42% des entreprises européennes confirment que les terminaux mobiles et les applications ont sensiblement amélioré les processus opérationnels au sein des organisations. Pour Robert Allman, vice-président du Groupe Dimension Data en charge de l'expérience client et de la collaboration, la mobilité joue un rôle primordial dans un espace de travail numérique : « Les dirigeants et les responsables des systèmes d'information sont conscients du rôle que joue la mobilité dans le lieu de travail numérique, avec un soutien équilibré entre les outils mis à disposition par les entreprises et ceux détenus par les salariés sur le lieu de travail. »

Quant aux nouvelles technologies, elles auront une place de choix sur le futur lieu de travail. Plus de 20% des entreprises européennes souhaitent mettre en place des outils tels que l’analytique, la réalité augmentée ou encore le micro-apprentissage dans l’espace de travail cette année. La grande majorité de ces entreprises investiront dans de telles technologies d’ici 1 an. Concernant l'intelligence artificielle (IA) même si elle n’en est qu'à ses prémices, elle est déjà suffisamment avancée pour se frayer un chemin au sein des entreprises, sous la forme d'assistants virtuels, de guichetiers ou de conseillers virtuels, dans le secteur de la banque notamment. 62% des répondants dans le monde prévoient d'instaurer des technologies de type conseiller virtuel dans leurs entreprises au cours des deux prochaines années. 

Enfin, la part de flexibilité du travail devrait croitre de 40% dans les grandes entreprises européennes d’ici 2 ans. Et le télétravail semble être la solution privilégiée. D’ailleurs 49% des entreprises indiquent que les salariés feront du télétravail à temps plein et à 76% en travail partiel. 

SQ 250-300

Les 10 derniers articles mis en ligne