Tribunes

Florange Telecom

L'approche radicaliste de l'architecture du Web : l'assembleur

Big Dataxe

Le Big Data individuel

La comptine du cloud

Toute les tribunes

La vidéo du moment
Actualité marchés verticaux

Les notaires adoptent la lettre recommandée électronique de Maileva

par arnaud
le 13/09/2017 à 11:28

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Celia Jay
le 21/08/2017 à 10:35

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Francois PAPON
le 11/08/2017 à 11:59

Capgemini améliore sa marge

par lecteur-itrnews
le 10/08/2017 à 03:51

Avast rachète Piriform (Ccleaner)

par MichelWer
le 08/08/2017 à 05:15

Rechercher
Services
Logo_abonn Job Les derniers communiqués de presse Proposer un communiqué de presse
Fils RSS : Top 10 quotidien

Agilité et compétitivité : une alliance qui séduit les entreprises,
Par David Chassan, Chief Product Officer, Outscale

lundi 14 août 2017

Selon une étude Evans Data Cloud Development, le développement d'application dans le Cloud est plus efficace, plus flexible et conduit à la création d'applications de qualité, à un rythme plus rapide. Un changement de paradigme qui fait de l'agilité un avantage compétitif clé pour les start-ups, mais aussi pour les grands groupes, de plus en plus séduits par le Cloud.

Une informatique de haut niveau, accessible à toutes les entreprises
Le principal atout du Cloud est de réduire drastiquement les coûts informatiques. Les investissements capitalistiques informatiques traditionnels (CAPEX) sont ainsi transformés en coûts opérationnels (OPEX), facturés à l'usage. Avec l'avènement du Cloud et la mise à disposition en mode SaaS, les applications Cloud sont disponibles partout et dans leur dernière version. L'autre avantage est la mobilité. Avec l'avènement du Bring Your Own Device, les entreprises, quelle que soit leur taille, repensent leur stratégie de développement logiciel et de déploiement. En utilisant une plateforme dématérialisée pour les applications, tous les appareils mobiles peuvent accéder aux applications Web. Les collaborateurs et les clients connectés sont plus productifs et autonomes, chacun ayant à disposition les applications dont il a besoin, y compris à l'extérieur de l'entreprise.

Une interopérabilité et une évolutivité accrues
Grâce à une meilleure interopérabilité et à une évolutivité accrue des applications Cloud, les start-ups ainsi que les grandes entreprises, améliorent également leur productivité et leur efficacité opérationnelle. Avec les API, il est facile d'intégrer les applications les unes aux autres. Les IPBX sont connectés aux applications CRM, lesquelles sont connectées aux solutions de communication unifiées. Les possibilités sont infinies. L'accès au Cloud en mode SaaS, convivial, automatisé et rentable, permet aux entreprises de faire évoluer leur solution selon leurs besoins, à la demande, avec un paiement à l'usage. Les acteurs économiques qui ont compris le Cloud disposent des meilleurs atouts pour placer l'innovation au cœur de leur business modèle.

Une révolution de l'environnement de développement des applications
L'autre révolution du Cloud est celle du métier de développeur. Traditionnellement, ce dernier travaille en local sur sa machine, sur un environnement qu'il maîtrise complètement. Il ne peut donc pas tester son application en situation de production. De plus, les applications actuelles sont développées selon un modèle de microservices où chaque service est installé sur une machine différente. Il est donc très difficile de reproduire ce design d'architecture sur un seul et même poste de travail. Avec l'arrivée du Cloud, les développeurs ont accès à une infrastructure qui fait office de copie de l'environnement de production. Disponible à la demande, celle-ci met fin aux demandes de ressources interminables auprès des différents services IT. L'option Cloud offre par ailleurs aux développeurs des possibilités d'itérations plus rapides, des ressources à la demande, un meilleur time-to-market et un environnement de travail et de test qui correspond à la production. L'infrastructure est ainsi dimensionnée en fonction des projets, avec une philosophie « Fail fast & Fail Often » selon le modèle DevOps. Le mode de travail, plus collaboratif, permet aux développeurs de d'occuper une position stratégique.

Automatisation et meilleur time-to-market
Pour les accompagner dans ce déploiement continu, plusieurs outils standards sont disponibles : Jenkins pour effectuer les tests unitaires et fonctionnels ainsi que Gitlab et RunDeck pour le déploiement. Ces outils peuvent être combinés avec des plateformes logicielles comme Ansible, Puppet ou Chef, qui servent à créer des configurations automatiques des machines sur le Cloud où seront installés les logiciels, in fine. Désormais, le véritable enjeu pour les développeurs est de concevoir des applications qui ne sont plus faites d'un seul tenant, mais qui sont composées d'une multitude de logiciels spécialisés dans leurs métiers. C'est la notion de microservices. Ils pourront de cette manière proposer des applications beaucoup plus résilientes et déployables en cluster, capables de supporter une montée en charge ou tout défaut d'infrastructure.
Perte de contrôle et sécurité des données : des préoccupations clés

Malgré tous ces avantages, certains décideurs hésitent encore. La peur de perte de contrôle des données est l'élément clé qui retarde la décision de passer au Cloud. Il est vrai que l'utilisation de réseaux externes et l'externalisation des données dans des datacenters rend leur protection et les processus juridiques plus complexes. Pour isoler les réseaux et permettre une opacité réelle, les Cloud Providers séparent les machines virtuelles de chaque client. Ainsi, aucune information ne peut passer d'un réseau à l'autre. Il est également possible de choisir l'emplacement géographique de ses données et de profiter pleinement de la souveraineté permise par certaines zones de localisation, face aux enjeux réglementaires comme la RGPD (ou GDPR).

Protection des données : vers une confiance accrue
La crainte liée à la violation de données, au hacking d'interfaces ou au piratage de comptes est un autre frein. En réponse à ces objections, quelques fournisseurs de Cloud, triés sur le volet, se sont conformés aux plus hauts standards de certification comme l'ISO 27001-2013 ou encore le Code Européen CISPE. Ils développent des architectures fiables et assurent une sécurité optimale. Ils offrent des solutions qui permettent d'automatiser, d'orchestrer, de normaliser et d'améliorer la visibilité et la protection des ressources et des services Cloud. En transférant leurs données et applications dans le Cloud, les entreprises en contrôlent directement l'accès et la sécurité. Elles peuvent ainsi renforcer la confiance avec leurs clients et utilisateurs - point critique notamment pour les éditeurs de logiciels et les start-ups - en leur garantissant un haut niveau de protection de leurs données et de leur propriété intellectuelle.

Vers une adoption généralisée du Cloud
Tous ces éléments expliquent pourquoi, selon l'étude « Cloud Insights » menée par MARKESS et Outscale, 45% des personnes interrogées considèrent aujourd'hui le Cloud comme le modèle le mieux adapté à leurs enjeux de Plan de Reprise d'Activité (PRA) et de Plan de Continuité d'Activité (PCA). Véritable opportunité de développement, le Cloud redonne de l'agilité aux entreprises et les accompagne dans leur mue digitale, vis-à-vis de leurs partenaires, de leurs clients et vis-à-vis de leurs ressources internes. Qu'ils soient start-ups ou grands groupes en pleine transformation, les acteurs économiques peuvent ainsi croître en innovant à moindre coût, de manière plus agile et en déployant facilement leurs applications dans le monde entier. 

SQ 250-300

Les 10 derniers articles mis en ligne