Tribunes

Florange Telecom

L'approche radicaliste de l'architecture du Web : l'assembleur

Big Dataxe

Le Big Data individuel

La comptine du cloud

Toute les tribunes

La vidéo du moment
Actualité marchés verticaux

Huawei lance ServiceStage, sa première offre de cloud public

par Global Medias
le 21/04/2017 à 01:54

L'ITSM est d'une importance capitale pour la compétitivité de l'entreprise

par Global Medias
le 11/04/2017 à 04:04

Loumio veut devenir le 3ème opérateur wholesale sur le marché de la fibre optique

par anonyme
le 09/04/2017 à 08:40

L'accès aux marchés est toujours difficile pour 67% des entreprises du numérique

par TAMPublics
le 07/04/2017 à 04:20

Questions réponses sur le droit à la déconnexion

par Edouard de Calldoor
le 05/04/2017 à 09:38

Rechercher
Services
Logo_abonn Job Les derniers communiqués de presse Proposer un communiqué de presse
Fils RSS : Top 10 quotidien

Classe inversée : la technologie favorise l’apprentissage actif,
Par Jacob Moffitt, responsable marketing digital et réseaux sociaux pour wePresent

jeudi 10 novembre 2016

L’introduction des technologies dans la salle de classe s’accélère et induit un changement dans la manière d’enseigner. Aujourd’hui, grâce à Internet, les étudiants disposent d’une mine d’informations à portée de main. S’ils ne parviennent pas à comprendre un sujet en effectuant une simple recherche sur Wikipédia, ils peuvent toujours trouver des douzaines de chaînes YouTube pour obtenir plus d’informations.

En résumé, les étudiants n’ont jamais eu autant de moyens pour apprendre par eux-mêmes, et la salle de classe moderne s’est adaptée. L’une de ces évolutions est connue sous le nom de « classe inversée ». Elle propose de faire travailler les élèves différemment : ce qu’un élève ferait en dehors de la classe (comme les devoirs, les exercices, les recherches) se fait en classe en application de ce qu’il a appris, tandis que le cours traditionnel a été remplacé par des vidéos et autres contenus facilement assimilables, tous accessibles en dehors de la classe. L’idée sous-jacente est que les élèves apprennent en dehors des cours à leur propre rythme et qu’ils font ensuite part de leurs nouvelles connaissances à leur professeur et aux autres étudiants, par exemple à travers un exposé. Dans des cours plus techniques, notamment en maths, statistiques, ou chimie, les élèves travaillent souvent à résoudre des problèmes en groupe ou individuellement. Dans les matières littéraires, en français par exemple, des exercices tels que de courtes analyses peuvent être demandés.

Le travail collaboratif, essentiel dans la classe inversée

Le succès de la classe inversée s’accroît au fur et à mesure que l’utilisation de la technologie se popularise, et cela va au-delà d’Internet. La baisse du prix des caméras rend les professeurs plus enclins à enregistrer leurs cours. Grâce au haut débit, ces vidéos peuvent être visionnées de n’importe où. Les développeurs Web conçoivent des API en ayant à l’esprit les besoins des professeurs, comme celui de pouvoir créer des fiches de mémorisation, appelées flashcards. La lecture des cours peut être faite partout dans le monde, les photos être affichées à tout moment et des intervenants sur tous les sujets trouvés à partir de sites comme TEDTalk ou Khan Academy

Il est possible, toutefois, que la vraie raison pour laquelle les classes inversées se soient développées de cette manière est que la technologie favorise le travail collaboratif. La mise à disposition d’un hub central auquel tous les étudiants peuvent se connecter afin de mieux échanger avec le professeur et le reste de la classe a rendu le partage des connaissances acquises en dehors de la classe plus facile pour tous. De plus, la majorité des contenus numériques sont consultés principalement via un appareil mobile, de type smartphone ou tablette (selon une étude de comScore).

Adapter la technologie aux usages de la classe inversée

Autrefois, marcher dans un campus revenait à déambuler parmi d’innombrables ordinateurs portables, mais aujourd’hui, il est probable que vous verrez surtout des étudiants les yeux rivés sur leurs smartphones, assis dans le parc ou à la cantine. Les supports de cours sont de plus en plus facilement consultables sur un mobile ; ils se sont ainsi adaptés au contexte d’un enseignement supérieur moderne. Pourquoi devrait–il en être autrement dans les salles de classe ? Si un étudiant qui habituellement ne travaille pas sur un ordinateur portable est brusquement forcé à le faire, il est probable que le fait de ne pas être à l’aise avec cet appareil fasse baisser proportionnellement son sentiment d’aisance dans la matière enseignée.

Disposer de matériel permettant d’intégrer les appareils mobiles des étudiants tout en intégrant les quelques derniers récalcitrants qui utilisent encore un ordinateur portable, peut faire entrer la classe dans l’ère moderne sans que les étudiants aient besoin d’adopter un matériel dont ils n’ont pas l’habitude. De leur côté, les fabricants de solutions collaboratives doivent faire deux choses : rendre leur matériel compatible pour en assurer le fonctionnement avec le plus grand nombre possible de terminaux mobiles et maintenir leurs prix à un niveau raisonnable, car de nombreuses institutions ne disposent que de budgets limités pour changer l’intégralité de leur matériel. Toute classe équipée d’une solution de collaboration adaptée, comme un système de présentation sans fil, est à même de devenir un lieu d’apprentissage actif. Il suffit de changer la manière dont le cours est présenté et partagé.

A propos
WePresent
a développé une solution innovante de présentation et de collaboration sans fil pour la salle de classe afin de rendre lieu d’apprentissage actif. Les fonctionnalités proposées, telles la gestion de 64 élèves connectés, la résolution 1080pHD et la compatibilité multiplateforme, font de wePresent le leader technologique des systèmes de présentation. Sa gamme de produits compte les modèles suivants : WiPG-1000, WiPG-1500, WiPG-2000, WiPG Airpad et SharePod. WePresent dispose de bureaux aux États-Unis, en Europe, en Afrique et en Asie.

SQ 250-300

Les 10 derniers articles mis en ligne