Tribunes

Florange Telecom

L'approche radicaliste de l'architecture du Web : l'assembleur

Big Dataxe

Le Big Data individuel

La comptine du cloud

Toute les tribunes

La vidéo du moment
Actualité marchés verticaux

Chronopost lance la livraison le dimanche

par Rick
le 23/09/2017 à 12:33

Les notaires adoptent la lettre recommandée électronique de Maileva

par arnaud
le 13/09/2017 à 11:28

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Celia Jay
le 21/08/2017 à 10:35

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Francois PAPON
le 11/08/2017 à 11:59

Capgemini améliore sa marge

par lecteur-itrnews
le 10/08/2017 à 03:51

Rechercher
Services
Logo_abonn Job Les derniers communiqués de presse Proposer un communiqué de presse
Fils RSS : Top 10 quotidien

Le CH de Pont-Saint-Esprit met en place un PCA sous DataCore

vendredi 30 septembre 2016

Le CH de Pont-Saint-Esprit a mis en place un PCA sous DataCore afin d’offrir à ses utilisateurs un système IT sécurisé, performant, et de se mettre en conformité.

Au Centre Hospitalier Pont Saint Esprit, environ 450 utilisateurs différents (médecins, aides-soignants, psychologues ou employés administratifs) ont besoin de services performants, fiables et accessibles à tout moment. Pour ce faire, l’établissement avait mis en place, il y a quelques années déjà, un système informatique complètement virtualisé sous Parallels Virtuozzo Containers mais il n’avait pas encore intégré la virtualisation du stockage. « Quand on se penche sur le stockage, on se rend compte que de nombreuses solutions existent, notamment les baies de stockage des grands constructeurs, mais celles-ci ne fonctionnent pas nécessairement en mode synchrone et/ou ne sont pas accessibles à des petites structures comme la nôtre » explique Benjamin Desbrun, Responsable des Systèmes d’Information et de la Communication du CH de Pont-Saint-Esprit. 

C’est le lancement du programme national de « l’Hôpital Numérique » en 2011 qui a motivé la DSI à passer à la virtualisation du stockage. Ce programme prévoit entre autre un PCA (Plan de Continuité des Activités) afin d’expliquer les démarches à suivre en cas d’indicent, d’informer sur les mesures qui ont été mises en place et sur les procédures à respecter etc. « Évidemment, avant de pouvoir établir un tel document, il nous fallait trouver un produit qui tenait déjà la route techniquement, souligne Benjamin Desbrun. C’est ce qui a donné le coup d’envoi à nos recherches de solutions alternatives et au lancement d’un appel d’offre sous forme d’un Marché à procédure adaptée, ou ‘MAPA’, courant 2013. »

Après avoir étudié plusieurs solutions, dont notamment HP StoreVirtual, le CH de Pont-Saint-Esprit a choisi la solution DataCore SANsymphony. 100% logicielle, ouverte, indépendante du matériel sous-jacent, cette solution offrait le meilleur ratio prix-performance parmi les différentes offres évaluées. La solution lui avait également été recommandée par un confrère du CH d’Aubenas en Ardèche, utilisateur de DataCore depuis quelques années déjà. La commande a été signée en décembre 2013 pour 2 licences DataCore SANsymphony pour une volumétrie de stockage de 3 téraoctets (soit 2x 2,7 téraoctets utiles). Le package de base comprenait déjà le Thin-provisioning (l’allocation fin du stockage), seule la connectivité en Fibre Optique a été ajoutée en option.

Le déploiement a été effectué en janvier 2014 par Yohann Boissin, ingénieur chez l’intégrateur Sud Telecom. Benjamin Desbrun a participé et bénéficié d’un transfert de compétence pendant les 2 jours qu’a duré l’installation. Depuis, il ne se connecte quasiment plus. Tout fonctionne et il avoue se contenter des alertes automatiques envoyées par le système, ainsi que des retours de Sud Telecom qui s’occupe de la maintenance. Dans le cadre du contrat signé pour 5 ans, il peut également faire appel au Service support DataCore en cas de besoin.

L’architecture hyper-convergente mise en place et gérée entièrement par DataCore repose sur un parc informatique composé de matériel Dell exclusivement. Il comprend 125 postes multi-utilisateurs, 2 serveurs VMware ESX hébergeant 23 machines virtuelles, et comme nouveauté, 2 hyperviseurs de stockage DataCore SANsymphony. La nouvelle infrastructure a été scindée en deux et répartie entre l’ancienne salle et une salle de secours nouvellement créée. Situées sur le site principal de l’établissement, les deux salles sont éloignées d’environ 100 mètres et séparées par de nombreuses portes coupe-feu etc. Elles sont reliées par une double connexion en Fibre Optique 10 giga et fonctionnent en mode de réplication synchrone actif-actif.

Benjamin Desbrun apprécie particulièrement le système d’alertes qui envoie des notifications automatiques en cas d’anomalie, l’indépendance matérielle qui permet d’augmenter les capacités et d’ajouter facilement du stockage de tout type et toute marque confondus, au fur et à mesure que les besoins de l’établissement évoluent, mais aussi les fonctionnalités d’Auto-tiering et d’Auto-provisioning visant à optimiser les ressources. Sans oublier, la facilité et le confort d’utilisation de l’interface DataCore.

Le coût global de l’infrastructure en place est d’environ 100 000 €. Ce budget tient compte de l’ensemble des serveurs et du stockage licences associées.


SQ 250-300

Les 10 derniers articles mis en ligne