Tribunes

Florange Telecom

L'approche radicaliste de l'architecture du Web : l'assembleur

Big Dataxe

Le Big Data individuel

La comptine du cloud

Toute les tribunes

La vidéo du moment
Actualité marchés verticaux

Les notaires adoptent la lettre recommandée électronique de Maileva

par arnaud
le 13/09/2017 à 11:28

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Celia Jay
le 21/08/2017 à 10:35

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Francois PAPON
le 11/08/2017 à 11:59

Capgemini améliore sa marge

par lecteur-itrnews
le 10/08/2017 à 03:51

Avast rachète Piriform (Ccleaner)

par MichelWer
le 08/08/2017 à 05:15

Rechercher
Services
Logo_abonn Job Les derniers communiqués de presse Proposer un communiqué de presse
Fils RSS : Top 10 quotidien

3DCeram imprime en 3D des substituts osseux à base de céramique pour le monde médical

mercredi 7 septembre 2016

3DCeram, spécialiste de l’impression 3D par stéréolithographie, assure désormais grâce à ses propres outils la réalisation de substituts osseux ou d’implants crâniens sur mesure en céramique. 

Cela fait maintenant plus de 15 ans que 3DCeram planche sur le sujet. Elle participe aujourd'hui à un programme développé avec les départements neurochirurgie et chirurgie maxillo-faciale du Centre hospitalier universitaire de Limoges, en s’appuyant notamment sur les travaux du Pr Joël Brie.

Pour réaliser ces implants, 3DCeram exploite une technologie unique d’impression 3D basée sur la stéréolithographie laser appliquée à la céramique. Elle permet de fabriquer des composants par couches en utilisant un laser qui polymérise une pâte (3DMix) composée de résine photosensible et de céramique. Formulée en interne, elle est au cœur de la réussite du concept. Le fichier CAO de l’implant est construit directement à partir des images issues du scanner du défaut osseux à reconstruire, pour une adéquation parfaite de l’implant avec le crâne du patient. Après impression, les pièces sont ensuite soumises à des traitements thermiques, le déliantage et le frittage, qui éliminent la résine et densifie la céramique.

Grâce à cette technologie, un substitut osseux peut être produit avec une structure poreuse contrôlée directement à partir d'un fichier CAO. Il est réalisé en matériaux biocompatibles comme l’hydroxyapatite (HAP) ou le phosphate tricalcique (TCP) suivant l’application finale et en respectant strictement les prescriptions du chirurgien. Le matériau est complètement biocompatible et conforme à la norme ISO 13485 pour les implantations à long terme. Il présente par ailleurs des propriétés mécaniques très intéressantes : pour une même valeur de porosité (60%), la résistance mécanique est 3 à 5 fois plus élevée. Tous les pores ont le même diamètre et contribuent à améliorer le développement de la repousse osseuse. Il est possible d'avoir une zone poreuse et dense sur la même pièce et créer des bords minces capables de chevaucher l'os vivant environnant. Il n'existe pas de limitation dans la conception et chaque implant est adapté au cas du patient. L’impression 3D laisse le chirurgien libre de créer la meilleure forme et lui garantit une livraison rapide.

3DCeram a ainsi élaboré des implants qui ont permis à plusieurs dizaines de patients de bénéficier de ce dispositif médical. 

SQ 250-300

Les 10 derniers articles mis en ligne