Tribunes

Florange Telecom

L'approche radicaliste de l'architecture du Web : l'assembleur

Big Dataxe

Le Big Data individuel

La comptine du cloud

Toute les tribunes

La vidéo du moment
Actualité marchés verticaux

Le nom de collectivité locale, un signe protégé fort

par datatxy
le 24/03/2017 à 01:06

Objets connectés : entre séduction, désintérêt et méfiance

par bidonchon
le 22/03/2017 à 09:48

La Trousse à projets : la plateforme de financement participatif des projets scolaires

par LEDROIT
le 20/03/2017 à 03:47

Epson : une offre de reprise pour passer de l'impression laser au jet d'encre

par Ben
le 08/02/2017 à 11:50

La Commission européenne ouvre trois enquêtes sur des pratiques anticoncurrentielles présumées dans le commerce électronique

par pixel
le 07/02/2017 à 10:15

Rechercher
Services
Logo_abonn Job Les derniers communiqués de presse Proposer un communiqué de presse
Fils RSS : Top 10 quotidien

Le mauvais Wi-Fi nuit-il vraiment à la qualité de l'enseignement ?

jeudi 17 mars 2016

Les mauvaises performances des réseaux Wi-Fi peuvent avoir des conséquences négatives sur l'apprentissage des élèves. C'est en tout cas, ce que pensent 56% des responsables informatiques travaillant dans des établissements scolaires en France. 

Comme l’indiquent les résultats de l’enquête "The Unknown Network" menée pour le compte d’Aerohive Networks, la tendance est au mécontentement général vis-à-vis des services Wi-Fi déployés en milieu scolaire. Alors que 92% des responsables interrogés reconnaissent l’importance de la qualité du WiFi pour la formation et l'apprentissage, seuls 41% d’entre eux estiment disposer de suffisamment de visibilité et de contrôle pour répondre aux besoins des étudiants. 

Pour les sondés, la fourniture de services Wi-Fi de qualité devrait permettre aux établissements d’obtenir de meilleurs résultats dans l’enseignement de l’informatique / des nouvelles technologies, des sciences et des mathématiques. Ils pourraint ainsi mieux répondre à la demande croissante de compétences dans ces domaines sur le marché. Oui, mais voilà, seuls 42% des responsables informatiques affirment disposer des outils de contrôle nécessaire pour gérer l’afflux de nouveaux dispositifs (il s’agit à 45% de Chromebook en France) dans leur environnement. Les autres manquent d'informations permettant de gérer leur bande passante et d'offrir un service de qualité. 

Ainsi, 95% des responsables informatiques sont persuadés que les enseignants et les élèves ne sont pas satisfaits des systèmes Wi-Fi de leur établissement. Le fond du problème est toujours le même : un manque de contrôle sur le réseau dû à une faible visibilité sur l’éventail de terminaux présents et sur leurs modes d’utilisation. Sans ces informations, les responsables se disent incapables de planifier la demande en matière de services Wi-Fi, et donc de répondre aux besoins des étudiants. 

La grande majorité des établissements (78%) va donc devoir mettre à jour son modèle de mise à disposition de services Wi-Fi cette année. Et pour certains (48%), ça urge. La France est d'ailleurs particulièrement en retard dans ce domaine, puisque 35% de réseaux Wi-Fi sont jugés trop anciens. Et pourtant, l'investissement dans les réseaux sans fil était la plus grande priorité de l'Etat. Mais les investissements ont été relativement faible par rapport à d'autres régions. Les élèves (56% contre une moyenne de 51%) et les enseignants (67% contre une moyenne de 54%) sont donc logiquement insatisfaits de la performance du Wi-Fi. 

D'importants travaux d'optimisation ou de rénovation sont donc à prévoir.  



SQ 250-300

Les 10 derniers articles mis en ligne