Tribunes

Florange Telecom

L'approche radicaliste de l'architecture du Web : l'assembleur

Big Dataxe

Le Big Data individuel

La comptine du cloud

Toute les tribunes

La vidéo du moment
Actualité marchés verticaux

Les notaires adoptent la lettre recommandée électronique de Maileva

par arnaud
le 13/09/2017 à 11:28

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Celia Jay
le 21/08/2017 à 10:35

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Francois PAPON
le 11/08/2017 à 11:59

Capgemini améliore sa marge

par lecteur-itrnews
le 10/08/2017 à 03:51

Avast rachète Piriform (Ccleaner)

par MichelWer
le 08/08/2017 à 05:15

Rechercher
Services
Logo_abonn Job Les derniers communiqués de presse Proposer un communiqué de presse
Fils RSS : Top 10 quotidien

Oodrive propose une plateforme collaborative en ligne dédiée à l'expertise judiciaire

mercredi 16 mars 2016

Après les entreprises, l'administration, les marchés publics et les citoyens, la dématérialisation fait son apparition dans le monde judiciaire. Avec le secret espoir de réduire la durée des procédures et d'accélérer le traitement des dossiers. 

La chancellerie a donc sollicité le conseil national des compagnies d'experts de justice afin de lancer un projet de dématérialisation avec une double fonction :

« La dématérialisation permet de bénéficier de multiples avantages tels que la fiabilité des échanges, l'assurance du respect du contradictoire, le respect des exigences procédurales et la tenue des délais, explique Mme Dominique Lottin, Premier président de la Cour d'appel de Versailles. Ce dernier avantage n'étant pas des moindres lorsque l'on connait les délais de certaines procédures judiciaires ». D'ores et déjà déployée dans plusieurs cours d'appel, notamment celle de Versailles, cette dématérialisation instaurera un nouveau mode de communication entre les magistrats et les experts et ce, conformément aux droits octroyés à chacun. C'est la chancellerie qui distribuera des cartes d'identification aux magistrats selon un calendrier en phase avec celui prévu pour les experts. Un gage de sécurité.

Les premières retours confirment le bien fondé de cette initiative avec d'ores et déjà des gains palpables en matière de courriers, de photocopies et de secrétariat, sur les expertises civiles telles que le bâtiment ou l'industrie. Les économies réalisées couvrent d'ailleurs très largement les frais de fonctionnement de l'outil.




SQ 250-300

Les 10 derniers articles mis en ligne