Tribunes

Florange Telecom

L'approche radicaliste de l'architecture du Web : l'assembleur

Big Dataxe

Le Big Data individuel

La comptine du cloud

Toute les tribunes

La vidéo du moment
Actualité marchés verticaux

Chronopost lance la livraison le dimanche

par Rick
le 23/09/2017 à 12:33

Les notaires adoptent la lettre recommandée électronique de Maileva

par arnaud
le 13/09/2017 à 11:28

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Celia Jay
le 21/08/2017 à 10:35

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Francois PAPON
le 11/08/2017 à 11:59

Capgemini améliore sa marge

par lecteur-itrnews
le 10/08/2017 à 03:51

Rechercher
Services
Logo_abonn Job Les derniers communiqués de presse Proposer un communiqué de presse
Fils RSS : Top 10 quotidien

9 appplications Cloud professionnelles sur 10 ne sont pas adaptées aux environnements d'entreprise

vendredi 11 décembre 2015

Netskope indique dans son dernier rapport que le nombre moyen d’applications Cloud utilisées par entreprise a augmenté de 26 % en un an. Elles sont, en effet, passées de 483 à 608. Sauf que 89 % d'entre elles ne sont malheureusement pas adaptées aux environnements d’entreprise.

Pourquoi ? Parce qu'elles manquent de fonctionnalités « clés » telles que la sécurité, l’audit et la certification, la gestion des accords de niveau de service (SLA), les aspects juridiques, la confidentialité, la viabilité financière et la lutte contre les vulnérabilités.

Ce sont les services informatiques qui affichent de loin le plus grand nombre d’applications de Cloud utilisées, avec en moyenne 1 157 applications par entreprise. Le secteur de la santé arrive en seconde position avec 1 017 applications pour le cloud.

Le problème c'est que ces applications sont peu ou mal sécurisées et que leurs fonctions de téléchargement et de partage peuvent souvent donner lieu à des fuites de données. « Suite à une série de failles ayant provoqué des pertes de données, on assiste à un consensus croissant, des postes de haute direction jusqu’aux employés, en faveur d’une visibilité accrue et de la mise en place de règles exécutables permettant de régir l’utilisation du cloud et de protéger les données sensibles, indique Sanjay Beri, co-fondateur et PDG, Netskope. En comprenant mieux où et comment les failles de sécurité ont tendance à se produire, les entreprises disposent d’une vision détaillée des écosystèmes applicatifs sur le cloud et peuvent réduire les risques ».

Netskope a ainsi identifié plusieurs failles DLP concernant les contenus confidentiels « au repos » dans des applis de cloud « validées » et échangées avec un large éventail d’applications cloud « validées » et « non validées ». Dans l’ensemble, 9,4 % des fichiers analysés dans les applications cloud validées ont déclenché une faille des règles DLP. Et c'est dans le secteur de la santé et des sciences de la vie, que le pourcentage de fichiers victimes d'une faille DLP s'avère le plus important (21,1%).

Les entreprises sont toutefois de plus en plus proactives en matière de détection et de protection des données sensibles sur le cloud grâce à la combinaison d’outils de e-discovery, de chiffrement et de mise en quarantaine des workflows.  

SQ 250-300

Les 10 derniers articles mis en ligne