Tribunes

Florange Telecom

L'approche radicaliste de l'architecture du Web : l'assembleur

Big Dataxe

Le Big Data individuel

La comptine du cloud

Toute les tribunes

La vidéo du moment
Actualité marchés verticaux

Les notaires adoptent la lettre recommandée électronique de Maileva

par arnaud
le 13/09/2017 à 11:28

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Celia Jay
le 21/08/2017 à 10:35

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Francois PAPON
le 11/08/2017 à 11:59

Capgemini améliore sa marge

par lecteur-itrnews
le 10/08/2017 à 03:51

Avast rachète Piriform (Ccleaner)

par MichelWer
le 08/08/2017 à 05:15

Rechercher
Services
Logo_abonn Job Les derniers communiqués de presse Proposer un communiqué de presse
Fils RSS : Top 10 quotidien

Les bases de données NoSQL et le Big Data

mardi 21 avril 2015

Voici un ouvrage pour les experts en bases de données, architectes logiciels, développeurs… mais aussi les chefs de projet qui s’interrogent sur le passage au NoSQL. Que peut-il leur apporter ?

En quelques années, le volume des données brassées par les entreprises a considérablement augmenté. Émanant de sources diverses (transactions, comportements, réseaux sociaux, géolocalisation...), elles sont souvent structurées autour d’un seul point d’entrée, la clé, et susceptibles de croître très rapidement. Autant de caractéristiques qui les rendent très difficiles à traiter avec des outils classiques de gestion de données. L’analyse de grands volumes de données, le Big Data, défie également les moteurs de bases de données traditionnels. C’est pour répondre à ces différentes problématiques que sont nées les bases de données NoSQL (Not Only SQL), sous l’impulsion de grands acteurs du Web comme Facebook ou Google, qui les avaient développées à l’origine pour leurs besoins propres.

Grâce à leur flexibilité et leur souplesse, les bases non relationnelles permettent de gérer de gros volumes de données hétérogènes sur un ensemble de serveurs de stockage distribués, avec une capacité de montée en charge très élevée. Elles peuvent aussi fournir des accès de paires clé-valeur en mémoire avec une très grande célérité. Réservées jusqu’à peu à une minorité, elles tendent aujourd’hui à se poser en complément du modèle relationnel qui dominait le marché depuis plus de 30 ans.

Cet ouvrage dresse un panorama complet des bases de données NoSQL, en analysant en toute objectivité leurs avantages et inconvénients. Dans une première partie, il présente les grands principes de ces bases non relationnelles : interface avec le code client, architecture distribuée, paradigme MapReduce, etc. Il détaille ensuite dans une deuxième partie les principales solutions existantes (les solutions de Big Data autour de Hadoop, MongoDB, Cassandra, Couchbase Server…), en précisant spécificités, forces et faiblesses de chacune. Complétée par une étude de cas réel, la dernière partie du livre est consacrée au déploiement concret de ces bases : dans quel cas passer au NoSQL ? quelle base adopter selon ses besoins ? quelles données basculer en NoSQL ? comment mettre en place une telle base ? comment la maintenir et superviser ses performances ?

L’auteur, Rudi Bruchez, est consultant informatique indépendant et expert en bases de données depuis presque vingt ans (certifications MCDBA et MCITP). Il assure conseil, réalisation, expertise et formation pour la modélisation, l’administration et l’optimisation des serveurs et du code SQL, ainsi que des services autour de SQL Server et des solutions NoSQL. Il est l’auteur ou le coauteur de plusieurs ouvrages français et anglais sur SQL Server et SQL, dont Optimiser SQL Server (éditions Dunod) et SQL (éditions Pearson).

Les bases de données
NoSQL et le Big Data
Comprendre et mettre en oeuvre
2ème édition
Rudi Bruchez
Format 19 x 23 cm
330 pages – 32 €
ISBN : 978-2-212-14155-9.

SQ 250-300

Les 10 derniers articles mis en ligne