Tribunes

Florange Telecom

L'approche radicaliste de l'architecture du Web : l'assembleur

Big Dataxe

Le Big Data individuel

La comptine du cloud

Toute les tribunes

La vidéo du moment
Actualité marchés verticaux

Huawei lance ServiceStage, sa première offre de cloud public

par Global Medias
le 21/04/2017 à 01:54

L'ITSM est d'une importance capitale pour la compétitivité de l'entreprise

par Global Medias
le 11/04/2017 à 04:04

Loumio veut devenir le 3ème opérateur wholesale sur le marché de la fibre optique

par anonyme
le 09/04/2017 à 08:40

L'accès aux marchés est toujours difficile pour 67% des entreprises du numérique

par TAMPublics
le 07/04/2017 à 04:20

Questions réponses sur le droit à la déconnexion

par Edouard de Calldoor
le 05/04/2017 à 09:38

Rechercher
Services
Logo_abonn Job Les derniers communiqués de presse Proposer un communiqué de presse
Fils RSS : Top 10 quotidien

Rencontre entre Open IP et Mitel

jeudi 27 février 2014


open ipLaurent Silvestri est Directeur Associé de la société Open IP et Luc Hallion est Business Development Director Southern Europe pour Mitel.


N’hésitez pas à regarder la vidéo pour connaître l’intégralité des propos.



« Autour d’un concept innovant, le café des communications unifiées, nous souhaitons réunir tous nos partenaires, éditeurs et constructeurs, au travers d’une approche commune. Historiquement Open IP est un opérateur Internet et Telecom qui propose des liens et du SIP Trunk. Depuis quelques années déjà, nous sommes positionnés dans l’environnement du Cloud pour apporter à nos partenaires divers types d’applicatifs autour des communications unifiées et autour d’une sélection de marques.
Nous répondons ainsi aux besoins des utilisateurs en termes de nouveaux usages liés à la mobilité, à la gestion de la présence, à la collaboration, au partage de documents, aux conférences audio, …
Notre rôle de fédérateur technique regroupe les propositions de nos partenaires fournisseurs constructeurs ou éditeurs pour ensuite proposer aux intégrateurs un point unique d’achat pour des solutions complètes et opérationnelles pour les clients finaux. 
» développe Laurent Silvestri.


« Depuis 40 ans, la société Mitel propose des solutions de téléphonie d’entreprise et depuis quelques années, nous observons une évolution des usages. Ainsi, nos clients sont de plus en plus demandeurs de mobilité, d’agilité et au fur et à mesure du temps, nous sommes devenus un éditeur. En effet, la téléphonie, les messageries instantanées ou les communications unifiées aujourd’hui reposent essentiellement sur des logiciels. Avec Open IP, nous avons développé une offre dans le Cloud. C’est une approche évidente uniquement pour des professionnels de l’informatique. Nous avons réuni plusieurs acteurs complémentaires pour proposer un package complet au client final. Dans ce contexte, nous utilisons les capacités et les compétences d’opérateur d’Open IP. » ajoute Luc Hallion.


« Nous investissons lourdement dans le Cloud depuis 2 ans pour garantir une très haute disponibilité, une sécurité maximale. Il faut pour amortir ces dépenses de gros volumes d’affaires que n’a pas toujours un intégrateur. Nous proposons aujourd’hui à nos partenaires d’acheter les services par utilisateurs et sous format d’abonnement. Nous apportons la simplicité qui permet ensuite d’apporter les fonctionnalités aux clients finaux. » précise Laurent Silvestri.


« Nos clients sont demandeurs de ces nouvelles solutions qui leur permettent, au fond, de se recentrer sur leurs métiers et de gagner en compétitivité. Il y a une véritable prise de conscience en entreprise concernant les outils comme la téléphonie ou les communications qui doivent être à la disposition des métiers. Et aujourd’hui, elles vont chercher ces outils à l’extérieur avec des modèles facturés à l’usage. Certaines grandes structures peuvent avoir une DSI et leurs propres ressources mais les autres n’ont pas nécessairement les moyens en interne de se doter des bons outils. Grâce au Cloud, une entreprise de taille plus modeste peut se payer des outils qui sont dignes d’une multinationale pour un coût prévisible et à géométrie variable en cas d’évolution ou même de pic d’activités. » commente Luc Hallion.


« Après plusieurs étapes d’informations de nos partenaires, nous prévoyons pour 2014 de faire un effort tout particulier sur les formations, notamment commerciales pour changer les méthodes de ventes et augmenter la qualité des conseils en amont. Il faut s’attacher aux besoins des utilisateurs. Nous pensons également faire croitre nos revenus liés au Cloud pour passer de 5% en 2013 à 15% en 2014. » conclut Laurent Silvestri.

SQ 250-300

Les 10 derniers articles mis en ligne