Tribunes

Florange Telecom

L'approche radicaliste de l'architecture du Web : l'assembleur

Big Dataxe

Le Big Data individuel

La comptine du cloud

Toute les tribunes

La vidéo du moment
Actualité marchés verticaux

Chronopost lance la livraison le dimanche

par Rick
le 23/09/2017 à 12:33

Les notaires adoptent la lettre recommandée électronique de Maileva

par arnaud
le 13/09/2017 à 11:28

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Celia Jay
le 21/08/2017 à 10:35

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Francois PAPON
le 11/08/2017 à 11:59

Capgemini améliore sa marge

par lecteur-itrnews
le 10/08/2017 à 03:51

Rechercher
Services
Logo_abonn Job Les derniers communiqués de presse Proposer un communiqué de presse
Fils RSS : Top 10 quotidien

Numérisation des livres : Google Books et ReLIRE même combat ?

samedi 16 novembre 2013

Un aspect ressort, dans le procès Google Books : l'appréhension technique du juge. Ce dernier propose un compte-rendu détaillé et minutieux du fonctionnement de la machinerie, tout en soulignant les possibilités de recherche et la présentation des extraits. La justice américaine semble intelligemment ouvrir des portes, quand la France se consacre à les fermer...

Le juge français a en effet refusé à Google le bénéfice de l'exception de courte citation, considérant que l'affichage des extraits sous forme d'entrefilets était… aléatoire ! De ce fait, Google ne remplissait pas vraiment un but d'information, une des finalités que doit viser la courte citation pour être valable en droit français. Or rien n'est plus faux que de dire que Google marche au hasard : l'affichage des extraits obéit à un algorithme puissant qui renvoie des résultats pertinents en fonction des requêtes. La faute au juge ou à la loi ?

La France a consacré beaucoup d'efforts à essayer de "contrer" les agissements de Google ces dernières années en matière de numérisation. Cette volonté a abouti au vote de la loi sur les livres indisponibles du XXème siècle et sur le dispositif de la base ReLIRE gérée par la BnF.

Retrouvez l'intégralité de cet article ici : La numérisation de Google plus saine que ReLIRE en France ?

SQ 250-300

Les 10 derniers articles mis en ligne