Tribunes

Florange Telecom

L'approche radicaliste de l'architecture du Web : l'assembleur

Big Dataxe

Le Big Data individuel

La comptine du cloud

Toute les tribunes

La vidéo du moment
Actualité marchés verticaux

Les notaires adoptent la lettre recommandée électronique de Maileva

par arnaud
le 13/09/2017 à 11:28

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Celia Jay
le 21/08/2017 à 10:35

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Francois PAPON
le 11/08/2017 à 11:59

Capgemini améliore sa marge

par lecteur-itrnews
le 10/08/2017 à 03:51

Avast rachète Piriform (Ccleaner)

par MichelWer
le 08/08/2017 à 05:15

Rechercher
Services
Logo_abonn Job Les derniers communiqués de presse Proposer un communiqué de presse
Fils RSS : Top 10 quotidien

Soldes d’été : des transactions en baisse mais un panier en augmentation

mercredi 31 juillet 2013

Sur la période des soldes d’été qui viennent de se boucler le 30 juillet dernier, les e-commerçants du WL Panel[1] ont constaté une baisse de 7% du volume des transactions par rapport à 2012. Le panier moyen, quant à lui, augmente de 15% par rapport à 2012.

Les soldes d’été représentent 20% du volume de transactions sur les 6 premiers mois : une part stable par rapport à 2012. Les soldes d’hiver, restent en tête et participent à hauteur de 24% du volume de transactions sur la même période. Une hausse de 41% du volume de transactions est observée le 1er jour des soldes d’été (vs 40% en 2012) comparativement à la moyenne journalière des 6 premiers mois.

Si l'engouement et la consommation se sont accrus durant la 1ère semaine des soldes d’été, la tendance a été à la diminution sur les semaines suivantes. En effet, la 1ère semaine de soldes représente 29% du volume de transactions des soldes d’été (vs 28% en 2012). Entre la 1ère et la 2ème semaine des soldes, une baisse de 14% (vs 12% en 2012) du volume des transactions a été observée, et de 11% entre la 2ème et la 3ème semaine (vs 13% en 2012).

« Cette période des soldes d’été nous aura réservé deux surprises, note Rodolphe Oulmi, Directeur développement et Partenariats Webloyalty France. Celle du recul du nombre de transactions enregistrées sur la période et, dans le même temps, celle de la hausse du panier moyen. Face à la crise, les comportements des internautes évoluent. Il semblerait que les cyberacheteurs privilégient les périodes de soldes pour réaliser et concentrer leurs dépenses sur des biens de valeur ».

[1] 28 e-marchands représentant 38% du chiffre d'affaires total du e-commerce français en 2012

SQ 250-300

Les 10 derniers articles mis en ligne