Tribunes

Florange Telecom

L'approche radicaliste de l'architecture du Web : l'assembleur

Big Dataxe

Le Big Data individuel

La comptine du cloud

Toute les tribunes

La vidéo du moment
Actualité marchés verticaux

Chronopost lance la livraison le dimanche

par Rick
le 23/09/2017 à 12:33

Les notaires adoptent la lettre recommandée électronique de Maileva

par arnaud
le 13/09/2017 à 11:28

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Celia Jay
le 21/08/2017 à 10:35

Captivea ouvre le premier club utilisateur SugarCRM francophone

par Francois PAPON
le 11/08/2017 à 11:59

Capgemini améliore sa marge

par lecteur-itrnews
le 10/08/2017 à 03:51

Rechercher
Services
Logo_abonn Job Les derniers communiqués de presse Proposer un communiqué de presse
Fils RSS : Top 10 quotidien

Free sème le chaos en intégrant un outil anti-pub à sa Freebox

samedi 5 janvier 2013

Free a intégré à la dernière mise à jour de sa Freebox, un "bloqueur de publicité". Installé par défaut, ce plug-in provoque aujourd'hui la colère des éditeurs et des annonceurs. 

La dernière mise à jour software de la Freebok inclut donc un adblocker en bêta test. Un outil installé par défaut au redémarrage de la box. C'est justement ce qui coince pour les éditeurs. Car tous les autres outils du même genre doivent être téléchargés volontairement par l'utilisateur et ne sont pas installés d'emblée sur la box.

Actuellement en version bêta test, cet Adblocker pourrait toutefois être implanté de manière durable et définitive sur le Freebox. Ce qui priverait de revenus de nombreux sites Web en accès gratuit et financés par la publicité. Des sites et donc des annonceurs qui, évidemment, n'ont absolument pas envie de se priver des 5 millions d'abonnés de Free. En attendant, cet adblocker n'est pas encore totalement efficaces et certaines pubs lui échappent. 

Sur Twitter, Fleur Pellerin, la ministre de l'Economie numérique, a immédiatement réagi en souhaitant que cette fonction ne soit proposée qu'en option et non installée par défaut. Elle a également annoncé qu'elle recevrait le plus tôt possible les éditeurs et Free afin de trouver une solution.

Selon Franck Monsauret, Country Manager France d’Outbrain : « Le modèle économique de la très large majorité des sites Web favoris des internautes repose sur la publicité. Ce modèle du ‘tout gratuit’ (ou presque !) date des origines de l’internet et il est le garant d’une liberté d’accès à des ressources nombreuses, variées et indépendantes. De plus, en bloquant la pub, Free risque de bloquer aussi d’autres services reposant sur les mêmes mécanismes techniques mais qui ne sont pas de la pub ! Je pense en particulier à la recommandation de contenu, qui n’est pas intrusive et offre un véritable service à l’internaute. »

Pour Philippe Jannet, ex-président du GESTE (Groupement des éditeurs numériques) et actuellement directeur général du GIE e-Presse, l'apparition de cet adblocker est un "coup de semonce contre Google", principal bénéficiaire de la publicité en ligne. Quand les opérateurs "voient un coucou comme Google vendre l'eau qui circule dans les tuyaux qu'ils ont fournis sans leur reverser un centime, ils ont de quoi s'énerver" a-t-il expliqué à l'AFP.

Free souhaiterait donc simplement faire pression sur Google afin de négocier un partage plus équitable de la valeur générée par la publicité en ligne. Orange a d'ailleurs déjà conclu un accord de ce type et Bouygues aimerait apparemment faire de même. Ce n'est donc pas un hasard si Free a choisi la période de l'année où il y a le moins d'affichage publicitaire (les premiers jours de janvier) pour lancer cette fronde. "S'il y a une négociation en cours entre Free et Google sur le partage de la valeur, c'est de cela dont nous allons parler" a conclu Fleur Pellerin, en évoquant cette rencontre qui pourrait avoir lieu lundi. 

En attendant de trouver un terrain d'entente, Free a annoncé que l'adblocker sera désactivé demain ou lundi au plus tard. L'ARCEP a même envoyé au FAI une demande d'explications sur la finalité et les modalités détaillées du dispositif mis en place. Ce qui est sûr, c'est que Free sait faire parler de lui. 

SQ 250-300

Les 10 derniers articles mis en ligne